L'évènement

Président - Bris Rocher

Président Directeur Général Groupe Rocher

« Je suis très heureux de Présider les One to One Retail E-commerce, et tout particulièrement cette année qui s’annonce sur le fil entre crise(s) et relance. Notre industrie a su s’adapter, elle doit aujourd’hui rebondir, avec ambition et responsabilité. Le leadership et l’excellence dont font preuve les One to One sont sans aucun doute les meilleurs alliés du marché pour accélérer dans ce sens. »

Biographie

Né en 1978 à L’Isle-Adam en région Parisienne, rien ne destinait ce passionné de blues et de jazz à se lancer dans le monde des affaires. C’est pourtant en 2006 que Bris Rocher rejoint l’entreprise fondée par son grand-père, pour en prendre la direction.

"Les arbres bien enracinés résistent mieux aux aléas du temps"
Bris Rocher

Une expérience en dehors du Groupe

Après quelques années dans le Groupe Rocher, Bris intègre la société Arthur Andersen en 2000, cabinet d’audit aujourd’hui disparu. De cette expérience, Bris retient que dans la vie “rien n’est jamais acquis” et se forge la conviction que “les meilleurs business model ne valent rien tant que les fondamentaux permettant d’assurer la crédibilité d’une entreprise ne sont pas respectés’’. 20 ans plus tard, cette conviction est affirmée à nouveau en adoptant le statut de “société à mission” au sens de la Loi PACTE.

Des responsabilités élargies

De retour dans le Groupe Rocher en 2003, Bris est nommé Vice-Président du Conseil d’Administration. C’est à partir de 2006 qu’il prend officiellement la Direction Générale du Groupe. Ainsi, une nouvelle organisation est mise en place, centrée sur les Marques.« L’entreprise s’est recentrée sur ses activités core business et a mis en place une organisation par marchés afin de remettre la consommatrice au coeur de ses préoccupations.»

De la nomination à la Présidence

Suite au décès de son grand-père, en décembre 2009, Bris est nommé Président du Conseil d’Administration. A cette date, deux obsessions l’animent : la pérennité de l’entreprise familiale et le concept de lovebrands, une vision qui lui a été inspirée par Kevin Roberts, ancien CEO Worldwide de l’Ideas company Saatchi & Saatchi.
Le premier objectif qu’il s’est fixé est donc de consolider le capital familial de l’entreprise afin d’en garantir les valeurs. En effet, depuis les années 1970, la famille Rocher ne contrôle que 30% du Groupe, le solde étant détenu par Sanofi. Après de profonds changements capitalistiques au début des années 2000, le désengagement total de Sanofi s’est effectué mi 2012. Aujourd’hui, la famille Rocher possède plus de 99% du Groupe. Un acte fondateur garantissant la pérennité du Groupe. Le deuxième objectif est de transformer les Marques du Groupe (Yves Rocher, Petit Bateau, Sabon, ...) pour en faire des lovebrands, c’est-à-dire des Marques désirables qui soient capables d’accompagner les consommateurs dans leurs changements de mode de vie. Aujourd’hui, la Marque Yves Rocher est sur le podium des marques préférées des français depuis plus de 5 ans (baromètre Posternak / Ipsos).

La conquête de l’International

Le défi à long terme consiste à se focaliser sur la transformation des marques du Groupe, tout en se concentrant sur deux enjeux stratégiques : le développement international et la disruption numérique. Ainsi, pour accélérer la dynamique d’internationalisation du Groupe, plusieurs acquisitions ont été menées en dehors de la zone euro. Enfin, pour faire face à un monde de plus en plus digital, le Groupe Rocher a conduit une opération stratégique en janvier 2018. Ainsi, le Groupe s’est porté acquéreur de la Marque Arbonne International (deuxième marque du Groupe en volume d’affaire). Cette opération majeure permet au Groupe de rééquilibrer son mix géographique en mettant un pied sur le marché américain, de s’engager dans un canal de distribution d’avenir : le social selling (vente directe digitalisée via les réseaux sociaux) et de renforcer son emprise dans le secteur des produits de beauté naturels, de santé et de bien-être. L’internationalisation du Groupe et l’incursion dans le social selling s’accélère sous l’impulsion de son Président.

Les enjeux de demain

La mission de l’entreprise est aussi importante que l’entreprise elle-même. Les entreprises n’ont pas vocation à se substituer aux politiques mais en l’absence de gouvernance mondiale sur les grands enjeux de la société (environnement, santé, citoyenneté...), elles peuvent répondre plus efficacement et plus vite aux défis qui s’offrent à nous. La collectivité considère que les entreprises peuvent faire davantage. En cela, les dirigeants doivent initier le changement plutôt que d’attendre les décisions des Institutions qui nous gouvernent. L’entreprise est probablement le meilleur outil que nous ayons à disposition pour répondre aux grands enjeux de la société. Dès lors, elle a le devoir de se transformer et de s’engager. Pour cela, elle doit adopter une raison d’être qui doit conjuguer performance économique au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes et prise en compte du bien commun pour assurer sa longévité. En adoptant le statut d’entreprise à mission, le Groupe Rocher écrit donc une nouvelle page de son histoire : “c’est la voie dans laquelle j’ai choisi de conduire le Groupe Rocher qui a inscrit sa raison d’être (Reconnect people to nature) dans ses statuts au sens de la Loi Pacte le 24 octobre 2019.’’

 

26/28 octobre 2021 MonacoOne to One

#1to1Monaco